Les chiffres rappelés par Jean françois THONY le 13 janvier 2020, procureur général auprès de la cour d’appel de Rennes, confirment l’urgence de mettre fin à un décompte macabre, 29 femmes et enfants assassinés dans les cinq départements bretons en 2019.

Les violences intra-familiales sont les plus nombreuses et les plus traumatiques car elles touchent une sphère qui devrait sembler protectrice, la cellule familiale.

La liste Brest écologie solidarités agira auprès des victimes de violences par un accueil et un accompagnement renforcés. En facilitant le travail pluridisciplinaire, nous mettrons en place  une prise en charge des femmes et des enfants dans un nouveau lieu identifié, le cercle naval réhabilité à cet effet. Mais au-delà de la prise en charge nécessaire des victimes nous voulons que cesse cet insupportable décompte en renforçant la formation spécifique et le travail de prévention des professionnels des services publics. Nous favoriserons ainsi la coopération entre les services dont ce sont les missions : police, justice, hôpital, associations dans une cellule opérationnelle dédiée aux violences intra-familiales.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *