Crédit Photo Laurence Guilmo Ouest-France
Crédit Photo Laurence Guilmo Ouest-France

Communiqué de presse du 28/01

Il y a tout juste une semaine, les membres de la liste Brest Écologie Solidarités invitaient Isabelle Melscoët et Thierry Fayret à un échange autour de leur soutien annoncé à la liste et de leur volonté de la rejoindre. Les deux élus ont répondu à ce challenge avec sincérité et totale transparence, n’occultant aucun thème.

Pour eux, Brest Écologie Solidarités incarne un projet cohérent, un nouveau souffle politique qui pose clairement l’objectif de placer l’écologie au centre de toute décision. Pour eux, la gauche du XXIe siècle doit se refonder autour de l’écologie, et c’est le sens du renouvellement des personnes comme de la politique proposées par le binôme Pichon-Maury : Une vision rénovée, prenant en compte les enjeux d’aujourd’hui ; une façon de travailler différente, basée sur des méthodes coopératives, démocratiques et respectueuses. Il faut proposer une nouvelle démocratie locale, qui puisse apaiser et rassembler.

Ainsi, nous sommes tous convaincus désormais qu’il faut arriver rapidement à l’objectif de zéro artificialisation des terres. Pour cela, il sera nécessaire de modifier notre PLUi et bien comprendre les implications  dans la transformation de la ville. Le combat autour du quartier de la fontaine Margot a placé ce thème au centre du débat politique municipal actuel. Les élu.e.s vert.e.s se sont battu.e.s pour la sauvegarde de la ferme de Traon Bihan, un premier accord été signé en septembre 2018 qui a permis de trouver des compensations pour les terres du Vern. Brest Écologie Solidarités s’est engagé publiquement à sauvegarder les terres agricoles restantes de la fontaine Margot, la dernière tranche de ce quartier ne se fera pas et ces champs resteront des terres bio. A l’instar de celui-ci, d’autres projets pourront être revisités et questionnés à l’aune de cet impératif écologique.  Thierry Fayret et Isabelle Meslcoët rejoignent donc avec humilité un collectif déjà en place, en parfait accord avec le projet politique, le programme en cours de finalisation et son ambition de placer l’Ecologie au cœur de l’action. Ils intégreront la liste, avec l’envie de convaincre les brestoises et les brestois d’aller beaucoup plus loin dans les transformations de la ville. L’arrivée de ces deux nouveaux colistiers ne bouleverse pas les équilibres de la liste mais apporte deux expériences supplémentaires  à l’ambitieux projet de transformation écologique défendu par Ronan Pichon.

Aller vers plus de participation citoyenne, Thierry Fayret sait ce que cela veut dire. Il s’est battu pour que le budget participatif voit le jour en 2018. Aujourd’hui, plus personne ne le remet en cause et chacun souhaite le voir grandir. Il a défendu les grandes concertations sur Bellevue et Recouvrance dans le cadre des projets financés par l’Agence Nationale du Renouvellement Urbain (ANRU) et favorisé la politique de colorisation en ville, qui donne aujourd’hui de beaux résultats sur de nombreuses façades. Après 2 ans comme adjoint et vice-président aux finances, il possède aussi une excellente connaissance des budgets de la ville et de la métropole et maîtrise les marges de manœuvre pour réorienter les politiques publiques autour de l’écologie.

Isabelle Melscoët apporte sa connaissance des enjeux de la santé, des besoins spécifiques des seniors et des questions liées au vieillissement et à l’isolement social notamment. Le succès des «les lundis de la santé» est un indicateur de la préoccupation des brestoises et des brestois pour ces sujets. Sa connaissance de la politique de la ville et des actions sur nos quartiers prioritaires est importante pour la liste qui considère le volet social comme le prolongement naturel et indissociable de l’écologie. Le mot Solidarités accolé à Écologie n’est pas là par hasard. Il y a urgence à faire évoluer notre modèle de fonctionnement pour porter une ambition sociale globale, repenser les solidarités, mettre plus de moyens pour la protection des plus vulnérables et lutter contre les inégalités.  

Notre ville s’est transformée ces dernières années. Nous devons allez plus loin, avoir une nouvelle vision de l’avenir, écologiste, solidaire, porteuse de changement social, de bien être et et de démocratie. Brest a besoin d’énergies renouvelées. Brest a besoin de rassembler celles et ceux qui croient en cette ambition collective de placer l’écologie au cœur de notre écosystème urbain.  C’est ce que propose Brest Écologie Solidarités.

Thierry Fayret et Isabelle Melscoët ont convaincu les 30 membres du comité de campagne. Ils ont été intégré à l’unanimité. Pour clarifier leur engagement à nos cotés, ils ont démissionné du PS.  

Brest Écologie Solidarités, liste « verte et ouverte », rassemble largement autour de l’ambition de la transformation écologique à Brest, l’arrivée d’Isabelle et Thierry sur la liste vient confirmer et élargir ce rassemblement. 

Catégories : Actualités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *