Il n’existe, à ce jour, aucun fonds disponible pour développer la transition écologique sur le territoire de Brest métropole, qui soit détenu par la collectivité, les particuliers et les entreprises locales. Le fonds d’investissement local est un outil financier qui permettra de soutenir les entreprises du territoire. Le capital déposé sera directement affecté au démarrage d’activités. Il sera composé d’une dotation de Brest métropole (50% maximum) ainsi que de dotations d’autres collectivités y ayant un intérêt et de fonds privés (fondations, banque des territoires, fonds de dotation, etc.), et bien entendu de fonds provenant de particulier·e·s, car l’objectif est de faire participer tou·te·s les habitant·e·s qui souhaitent investir dans la dynamique économique du territoire. Les entreprises dont les objectifs s’inscrivent dans les orientations de la politique d’investissement de la ville pourront bénéficier d’une aide financière sous la forme d’un prêt, d’une garantie de prêt ou autres types de financement.
Brest peut devenir une ville pionnière sur le fret à la voile qui commence à se développer. C’est un enjeu majeur pour réduire les pollutions liées aux transports commerciaux. Nous proposerons aux navires à voile des facilités portuaires attractives : prix, moyens de manutention adaptés, stockage, diffusion/distribution. Cette démarche environnementale inédite donnera à Brest un véritable rayonnement comme ville engagée et innovante.
  • Favoriser l’émergence de coopératives locales dans les domaines où il existe des carences (modèle Preston UK)
  • Créer des éco-pôles en ville autour de l’artisanat éco-responsable (sur le modèle des technopoles)
  • Encourager la création d’AMAP dans le domaine de l’artisanat associant producteur·rice·s, artisan·ne·s et consommateur·rice·s
  • Mettre en oeuvre un plan emploi quartier, en s’inspirant du Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée
  • Encourager la filière de déconstruction navale, dans le respect de normes sanitaires et environnementales responsables
  • Valoriser la pêche locale et favoriser les activités de transformation sur le port
  • Encourager de nouvelles activités économiques respectueuses de l’environnement et valorisant la rade
  • Veiller à la qualité des conditions de travail sur l’espace portuaire et à la santé des travailleur·se·s (veille/observatoire santé au travail)
  • Travailler à ce que Brest prenne pleinement sa place dans les filières industrielles en lien avec les énergies marines renouvelables et particulièrement les éoliennes flottantes
  • Oeuvrer pour l’inscription de Brest dans les schémas européens de transport
  • Soutenir les projets d’entreprises d’insertion qui créent de l’activité et de l’emploi pour les personnes qui en sont le plus éloignées
  • Soutenir l’entrepreneuriat artisanal dans les quartiers comme en centre-ville
  • Développer les conditions d’une vraie approche transversale de soutien aux entreprises sur tous les sujets sur lesquelles elles pourraient être accompagnées sur la transition écologique
  • Développer les locaux commerciaux à loyer modéré pour relancer l’installation de commerces et locaux professionnels en ville (dispositif du générateur étendu à Recouvrance par exemple)
  • Stopper la délocalisation des activités vers les zac en périphérie pour revitaliser le centre-ville et les centres de quartier
  • Offrir un week-end d’utilisation gratuite des transports à l’occasion de la Foire Saint-Michel
  • Faire un diagnostic de la vacance des locaux sur l’ensemble du centre ville et des centre-bourgs
  • Instituer des assises du commerce, de la restauration et de l’artisanat, pour favoriser le dialogue entre les élu·e·s, les commerces et les chambres consulaires
  • Développer les boutiques à l’essai dans des locaux inoccupés du centre-ville
  • Travailler sur le développement de l’usage des stationnements en parkings souterrains, près des zones de chalandise
  • Rénover les Halles de Saint-Louis en valorisant les savoir-faire locaux. Rénover le marché de Kerinou.
Catégories : Le Projet