Les violences intra-familiales sont les trop nombreuses et les plus traumatiques car elles touchent une sphère qui devrait sembler protectrice, la cellule familiale. Ce nouvel espace sera dédié à l’accueil et l’accompagnement des victimes, à la prise en charge des femmes et enfants en danger. Il permettra d’améliorer aussi les liens de travail entre les policier·e·s, les travailleur·se·s sociaux·ales et les associations. Le transfert du commissariat principal au Cercle Naval sera proposé à l’Etat dans ce but.
La sécurité est un droit fondamental. Nous devons mettre tout en œuvre pour diminuer toutes les formes de violences et aller vers une société apaisée. La pauvreté, l’abandon des populations vulnérables, la prolifération du racisme, du sexisme, du machisme, les inégalités croissantes, et la violence symbolique contribuent à la violence physique de nos sociétés. La seule politique efficace est une politique de tranquillité publique appliquée à tous les domaines de l’action communale : Nous mettrons en place avec les habitant·e·s un plan « Revivre son quartier » ambitieux, qui comprendra la sécurité, l’aménagement du territoire, les transports, l’aide sociale et la revitalisation des quartiers.
Les 10 actions phare du plan “Revivre son quartier” ici.
  • Réunir « les acteurs de la nuit » pour élaborer une politique de la nuit qui protège : des bus tardifs, des médiateur·rice·s de nuit, de la prévention alcool et stupéfiants, des lieux adaptés aux pratiques festives, etc.
  • Mettre en place des mesures d’information et de prévention sur les risques industriels et nucléaires
  • Organiser un bilan public annuel de l’action municipale et citoyenne autour de la tranquillité publique
  • Développer les marches exploratoires des femmes dans l’espace public
Catégories : Le Projet